mindkit
Blog
Self-care

12 choses à faire pour soutenir moralement un.e ami.e

Face à un.e ami.e qui ne va pas bien moralement, on a parfois du mal à savoir quoi faire. Voici une liste de 12 choses que tu pourrais faire pour l'aider à booster sa forme mentale.

Liens rapides

Quand le moral est au plus bas, il est super important de prendre soin de sa forme mentale.

Le problème c'est que souvent nous ne savons pas trop comment... Pire encore, lorsqu'un.e ami.e fait face à une impasse émotionnelle, nous nous sentons démuni.e.s et avons du mal à savoir comment aider.

Afin de t'aider dans ce cas là, nous avons créé une liste de 12 choses à faire dans l'immédiat afin de soutenir un.e pote moralement.

1. L'aider à verbaliser un mal-être

Oui, ce n'est jamais facile d'avouer que ça ne va pas trop fort.

C'est pour ça qu'il ne faut pas hésiter à poser des questions à un.e pote si tu vois qu'il/elle ne va pas bien.

"Je sens que ça ne vas pas trop fort en ce moment, tu veux en parler..?" c'est un bon début par exemple.

Surtout, si ton ami.e ne veut pas en parler faut pas hésiter à lui rappeler qu'elle/il peut compter sur toi et que tu es là si besoin.

2. Lui dire qu'il n'y a rien de mal à aller mal

On le sait tous : la vie c'est pas une boîte de chocolat Mon Chéri. Et pourtant, sur les réseaux, tout le monde a l'air d'aller super bien, tout le temps.

Alors détrompe ton ami.e : le mal-être est un sentiment normal qui fait partie intégrante de la vie. Rassure-le/la sur le fait que c'est important de s'autoriser à ressentir ses émotions et d'agir en conséquence pour aller mieux.

3. L'aider à définir les déclencheurs

Existe-t-il un événement, un contexte ou une personne en particulier qui déclenche généralement des émotions inconfortables ?

Tu peux peut-être aider ton ami.e à passer en revue les incidents récents et à utiliser la chronologie émotionnelle pour réfléchir à ses réactions.

En général, ça marche comme ça :

Déclencheur → Réaction émotionnelle → Réponse comportementale

4. L'aider à reconnaitre ses émotions

Identifier les émotions est la première étape pour accroître la prise de conscience d'un certain mal-être.

Par exemple, certaines personnes confondent la colère et la peur mais elles ne savent pas faire la différence.

Pour en savoir plus sur comment identifier ses émotions, le Atlas of Emotions peut t'aider.

5. L'aider à qu'il/elle écoute son corps

Notre langage facial n'est pas le seul moyen de communiquer nos émotions.

Notre corps est un excellent conducteur émotionnel et propre à chacun.e. Demande à ton ami.e d'identifier ses sensations physiques : un changement dans sa respiration, la boule au ventre, la gorge nouée, des tremblements ou encore mal au coeur.

Prends conscience que chaque réaction corporelle est liée à une émotion.

A lire aussi : Effets des émotions sur le corps : comment répondre quand le corps te parle ?

6. L'aider à gérer ses réactions

Parfois les émotions peuvent nous faire agir de manière inattendue. Par exemple lorsque tu pleures de joie ou lors d'un accès de violence pendant une colère.

Tu peux aider ton ami.e à réfléchir sur ses réactions en l'aidant à faire une pause avant de réagir.

Pratiquer le yoga ou la méditation par exemple, aident à "forger notre esprit" en nous apprenant à mieux gérer nos émotions, être moins impulsifs et à prendre du recul face à une situation.

7. L'aider à changer ses habitudes sur les réseaux sociaux

Demande à ton pote si elle/il trouve que les réseaux sociaux sont une source de mal-être ou d'anxiété.

Si c'est le cas, alors recommande de ralentir son usage.

Mieux encore, suggère d'arrêter de "suivre" des comptes toxiques et de les remplacer par des comptes qui font du bien !

8. Lui conseiller d'éviter la malbouffe

Savais-tu que l'intestin est notre deuxième cerveau ?

En effet, notre choix des protéines alimentaires peut aussi influencer le microbiote, avec des effets bénéfiques ou non sur notre mental.

Des études ont constaté que les personnes ayant une maladie inflammatoire chronique de l’intestin ont un risque plus important de souffrir d’anxiété.

N'hésite pas à demander à ton ami.e s'il/elle mange correctement et le/la conseiller en conséquence, à faire des plats fait maison équilibrés, par exemple.

9. Lui proposer de faire du sport avec toi

Et si tu proposais à ton ami.e d'aller courir avec toi ou faire une balade à pied ? Une activité physique réduit le stress, l'anxiété et la dépression.

En effet, le sport augmenterait l'activité de neurotransmetteurs dans les zones cérébrales contrôlant les émotions. Rien que ça !

De même, en procurant un sentiment d'accomplissement et de maîtrise, le sport peut renforcer la confiance en soi.

10. Le.a rassurer

Si notre capacité de gestion des émotions améliore le bien-être et les interactions sociales, ce n'est jamais une tâche facile.

S'entraîner à mieux gérer le stress et nos émotions nécessite une pratique et des ajustements continus.

Rassure donc l'ami.e en question et dis lui que c'est important de toujours rester gentil.le et patient.e avec soi-même.

11. L'aider à faire une liste des choses qui lui font du bien

Quand on est dans une impasse émotionnelle, on a tendance à oublier les choses qui nous font du bien.

Pourquoi pas aider ton ami.e à faire une "Happy List" des choses à faire ou à avoir quand ça va pas fort ?

Ça peut être : prendre un bain, regarder des photos pour se souvenir des évènement sympas, lire son livre préféré, écouter une playlist de chansons qui lui plaisent, manger son snack préféré...

12. Lui proposer de trouver de l'aide pour lui / elle

Si ton ami.e a un mal-être psychologique passager et qu'il / elle aimerait verbaliser ce qui ne va pas à un.e professionnel.le de la santé mentale (psychologue par exemple), il ne faut pas hésiter à proposer de trouver des contacts de professionnels qui pourraient l'aider.

Il y a notamment des numéros d'urgence pour parler à un.e psychologue de manière gratuite.

N'oublie pas de lui dire que le tabou de la santé mentale it's so 2019 et que consulter un psy n'est pas source de gêne.

Pour adultes :

  • SOS Psy Urgence 08 92 23 31 68 (0,34 €/min)
  • CPOA 01 45 65 81 09
  • SOS Amitié 01 42 96 26 26
  • Tu peux trouver des liens pour trouver un soutien psychologique gratuit ici.

Pour les étudiant.e.s :

Plus d'articles

Effets des émotions sur le corps : comment répondre quand le corps te parle ?

Coeur qui bat vite, mal à l'estomac, mal à la tête... Et si le corps était de mèche avec tes émotions pour te faire comprendre que tu dois faire quelque chose pour te sentir mieux ?
Plus d'info
Relaxation

9 exercices de respiration à inclure tout au long de la journée

Tu cherches à mieux dormir ou à lutter contre le stress et l'anxiété ? Prendre l'habitude d'inclure des exercices de respiration tout au long de la journée peut t'aider à atteindre ces objectifs.
Plus d'info

4 questions essentielles à se poser pour se remonter le moral

Moral dans les chaussettes ? Tu n'es pas le·a seul·e... Pour t'aider, nous avons identifié des questions essentielles à se poser pour savoir quelle est la meilleure façon de se remonter le moral !
Plus d'info

Ton guide ultime pour méditer avant de dormir

Tu trouves que dormir c'est sympa mais t’as un peu de mal en ce moment ? La méditation peut t’aider ! Suis nos 4 conseils pour réussir à en faire une bonne habitude au quotidien.
Plus d'info
mindkit
Instagram